Dernière mise à jour le 18 novembre 2015 par Dr Cécile Loï

Une étude lilloise menée par des chercheurs de l’Inserm, du CRNH et de l’université de Lille, et publiée dans la revue Neurobiology of Aging, le 23 Mars 2014, montre que la caféine aurait des effets bénéfiques sur la maladie Alzheimer.

Cette pathologie est une affection neuro-dégénérative qui entraîne des troubles de la mémoire. Au niveau des cellules du cerveau, la maladie résulte de deux lésions:

• l’apparition et l’accumulation anormale de la protéine Tau au niveau des neurones

• l’accumulation extracellulaire de peptides Aβ formant des plaques amyloïdes.

Des études épidémiologiques ont prouvé que la caféine pouvait réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer sans pour autant connaître son mode d’action.

La présente étude a été réalisée sur des souris transgéniques et développant progressivement une neuro-dégénérescence liée notamment à la phosphorylation de la protéine Tau. Ces souris ont consommé pendant 10 mois une eau enrichie en caféine à hauteur de 0,3 gramme de caféine par litre d’eau. Comparées aux souris contrôles, celles du groupe caféine présentaient moins de déficit de la mémoire spatiale et une réduction de phosphorylation de la protéine Tau.

Selon ces chercheurs, la caféine pourrait donc être rapidement testée comme traitement contre la maladie d’Alzheimer dans des essais cliniques.

En résumé, une consommation modérée de caféine et donc de café (deux à quatre tasse de café par jour) pourrait avoir un effet protecteur sur les déficits de mémoire chez l’Homme.

Source: Beneficial effects of caffeine in a transgenic model of Alzheimer’s Disease-like Tau pathology. Cyril Laurent, Sabiha Eddarkaoui, Maxime Derisbourg, Antoine Leboucher, Dominique Demeyer, Sébastien Carrier, Marion Schneider, Malika Hamdane, Christa E. Müller, Luc Buée, David Blum. Neurobiology of Aging. Accepted 23 March 2014. published online 31 March 2014.

Image : « Coffee related (Free stock photo) » by trophygeek