Dernière mise à jour le 18 novembre 2015 par Dr Cécile Loï

Une étude menée par des chercheurs de l’université du Texas et présentée dans la revue Frontiers in systems Neuroscience, en 2014, démontre qu’un entraînement cognitif basé sur la stratégie permettrait d’augmenter les performances cognitives cérébrales chez les populations normales ou atteintes de déficience cognitive.

La présente étude a été réalisée sur des adolescents âgés de 12 à 20 ans, sur des adultes en bonne santé âgés de 29 à 65 ans, sur des seniors en bonne santé âgées de 55 à 75 ans et sur des adultes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Ces personnes ont suivi un programme d’entraînement cognitif basé sur la stratégie, appelé « formation à la stratégie et au raisonnement de GIST », comportant 8 à 12 séances de 45 à 60 minutes réparties sur 1 à 2 mois. Cet entraînement implique trois démarches cognitives :

1. L’attention stratégique : filtrer les informations pertinentes et importantes, et s’y concentrer

2. Le raisonnement : interpréter ces informations

3. L’innovation : inventer et créer de nouvelles connaissances.

Ces chercheurs ont constaté que ce type d’entraînement mental, consistant à traiter intelligemment les données et à les utiliser pour acquérir de nouvelles connaissances, apporterait de réels bénéfices cognitifs en matières d’abstraction, de raisonnement et de créativité. Ainsi, contrairement aux idées reçues, seul l’apprentissage de nouvelles compétences ne suffit pas à renforcer la performance cognitive. Cet apprentissage doit être associé à une réflexion et à un traitement des données.

Les auteurs concluent que savoir sélectionner les informations importantes, les synthétiser et identifier les problèmes complexes à résoudre prioritairement, sont des compétences fondamentales pour réussir professionnellement et personnellement dans la vie.

Ainsi, ces capacités intellectuelles, jouant un rôle crucial sur le maintien de la cognition et des réseaux neuronaux complexes, permettraient de prévenir, dépister et traiter le déclin cognitif après une blessure ou le diagnostic d’une maladie.

Source: Enhancement of cognitive and neural functions through complex reasoning training: evidence from normal and clinical populations. Sandra B. Chapman and Raksha A. Mudar. published Front. Syst. Neurosci, 28 April 2014.