Dernière mise à jour le 8 mars 2017 par Dr Cécile Loï

télécharger en pdf (220 K0)

europe pharma euro

  La population Européenne vit longtemps mais pas forcément en excellente santé. Ce diagnostic a incité l’Organisation de la coopération et du développement économiques (OCDE) et la Commission européenne à recommander aux gouvernements d’investir davantage dans leurs systèmes de santé.

Une population vieillissante

La part de la population âgée en Europe est en constance augmentation. En effet, elle est passée de 10 à 20 % entre 1960 et 2015 et atteindra sûrement 30 % d’ici 2060.

Dans la majorité des Etats membres de l’UE, l’espérance de vie dépasse 80 ans. Mais ceci n’est pas forcément signe de bonne santé car :

> 50 millions d’Européens souffrent de maladies chroniques ;
> Parmi elles, un demi million de personnes en meurent alors qu’elles sont encore en âge de travailler et cela représente, d’un point de vue économique, 115 milliards d’€ en « productivité perdue » pour l’UE ;
> De nombreux décès, liés à des facteurs de risque, pourraient être évités. Ainsi, dans l’Union Européenne :
– 1 personne sur 5 continue de fumer
– 16 % des adultes sont obèses

Inégalités entre Etats membres

  Par ailleurs, il existe des inégalités d’accès aux soins entre états membres et depuis la crise de 2008, la proportion de personne ne satisfaisant pas leurs besoins médicaux pour des raisons financières a augmenté dans plusieurs pays, principalement chez les ménages les plus pauvres. La santé et l’accès aux soins médicaux sont des enjeux importants à l’échelle européenne.

« Il reste encore beaucoup à faire pour réduire les inégalités en matière d’accès aux soins de santé et de qualité de ces derniers », estime Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE.

Sources : http://www.citrage.com/toutsurlasarcopenie/wp-content/uploads/2017/Source vieillir en bonne santé La-Croix.pdf
http://www.citrage.com/toutsurlasarcopenie/wp-content/uploads/2017/source OCDE.pdf
http://www.toutsurlasarcopenie.fr/vieillir-union-europeenne/