Dernière mise à jour le 18 novembre 2015 par Dr Cécile Loï

Une étude publiée en Mars 2014 dans la revue European heart journal, montre qu’une « crise » de colère provoquerait un risque plus élevé d’événements cardiovasculaires. Cette revue de la littérature a été réalisée afin d’évaluer si des crises de colères étaient associées à court terme à un risque plus important d’infarctus du myocarde, de syndrome coronarien aigu, d’accident vasculaire cérébral et d’arythmie ventriculaire. Les résultats montrent que l’incidence d’événements cardiovasculaires est plus importante dans les 2 heures suivant une crise de colère.

Restez calme, la colère ne résout rien!

Mostofsky E1, Penner EA, Mittleman MA. Outbursts of anger as a trigger of acute cardiovascular events: a systematic review and meta-analysis. European heart journal. 3 Mars 2014.