Dernière mise à jour le 18 décembre 2015 par Dr Cécile Loï

télécharger en pdf (328 K0)


Des chercheurs du King’s College à Londres ont voulu connaître quelles étaient les différences de santé entre les hommes et les femmes centenaires.

Ils ont examiné les dossiers électroniques de 11.084 patients centenaires, entre 1990 et 2013, pour estimer la prévalence des maladies les plus répandus, et des syndromes gériatriques.

Leurs résultats montrent que :

• Le nombre de femmes centenaires a significativement augmenté entre 1990 et 2013, passant de 16 à 25 pour 100 000.

• Le nombre de centenaires masculins est quant à lui resté relativement stable (4 à 6 pour 100.000).

• Les comorbidités les plus répandues à l’âge de 100 ans sont les maladies musculo-squelettiques, les troubles sensoriels, et les maladies digestives, et touchent principalement les femmes.

Les syndromes gériatriques, comprenant les chutes, les fractures, la dégradation de l’ouïe, les troubles de la vision et la démence, sont observés chez 70% des femmes contre seulement 51% des hommes.

Les femmes avaient également une plus grande probabilité d’avoir plusieurs syndromes gériatriques.

En conclusion, la probabilité d’atteindre les 100 ans est quatre fois plus élevée si l’on est une femme, mais les centenaires masculins sont en meilleure santé.

Il est important que l’offre de soins de santé gériatrique se développe du fait de ce vieillissement de la population et des maladies associées. Pour cela il est impératif de comprendre l’évolution des besoins de cette population vieillissante, ainsi que les mécanismes et/ou styles de vies impliqués chez les personnes atteignant un âge extrême sans pour autant avoir de problèmes de santé.

Sources : Nisha C. H., Alex D., Stephen J., Martin C. G., Differences in Health at Age 100 According to Sex: Population-Based Cohort Study of Centenarians Using Electronic Health Records – The Journal of the American Geriatrics Society, June 2015, DOI: 10.1111/jgs.13484