Dernière mise à jour le 18 novembre 2015 par Dr Cécile Loï

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail (ANSES), met en consultation un avis sur les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge, le 12 Mars 2014.

La levure de riz rouge (elle est communément appelée ainsi mais devrait en toute rigueur s’appeler levure rouge de riz) est une moisissure de couleur rouge cultivée sur du riz. Elle est utilisée dans de nombreux compléments alimentaires afin de maintenir une cholestérolémie à un niveau normal.

L’ANSES aurait reçu 25 signalements d’effets indésirables, principalement des atteintes musculaires et hépatiques, qui seraient dues à la consommation de ce type de complément alimentaire.

Par conséquent, l’agence considère que la consommation de levure de riz rouge sous forme de complément alimentaire, peut présenter un risque sanitaire pour certains consommateurs, notamment les patients traités avec des médicaments à base de statines (hypolipidémiants, utilisés pour baisser la cholestérolémie). En effet, la levure de riz rouge contient des monacolines K qui ont la capacité d’inhiber une enzyme (HMG-CoA réductase) intervenant dans la voie de synthèse du cholestérol comme les statines. Sa consommation via des compléments alimentaires par des patients traités avec des statines pourraient donc entraîner un surdosage. L’Anses rappelle que la levure de riz rouge n’est pas une alternative à un traitement médicamenteux hypocholestérolémiant.

L’ANSES recommande aux consommateurs:

• de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant de consommer des compléments alimentaires à base de « levure de riz rouge ».

• de ne pas consommer ces compléments alimentaires s’ils appartiennent aux populations suivantes

¤ femmes enceintes ou allaitantes

¤ enfants et adolescents

¤ sujets âgés de plus de 70 ans

¤ personnes atteintes de pathologies prédisposantes telles qu’une insuffisance rénale, une pathologie musculaire, une hypothyroïdie non traitée ou souffrant d’atteinte hépatique évolutive

¤ forts consommateurs de pamplemousse (jus ou fruit) ou d’alcool.

• de s’abstenir de consommer ces compléments alimentaires s’ils sont traités avec des médicaments hypocholestérolémiants à base de statines ou s’ils ont dû arrêter ces médicaments suite à l’apparition d’effets indésirables (patients dits «intolérants aux statines»), sauf avis médical spécifique.

De plus l’Anses rappelle par ailleurs aux professionnels de santé les points suivants :

• les compléments alimentaires à base de « levure de riz rouge » ne sont pas une alternative à un traitement médicamenteux hypocholestérolémiant ;

• les personnes traitées par des médicaments pouvant interférer avec le métabolisme des lipides et des statines ne doivent pas consommer de compléments alimentaires contenant de la «levure de riz rouge» ;

• tout effet indésirable survenant après consommation de compléments alimentaires contenant de la «levure de riz rouge» doit être signalé à l’Agence.

Source: Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Compléments alimentaires à base de levure de riz rouge : avant consommation, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé. Publié le 12/03/2014