Dernière mise à jour le 8 janvier 2014 par Dr Cécile Loï

Métabolisme et apports en acides aminés

chez le sujet âgé


Stéphane M. Schneider,Yves Boirie,Gilbert Zeanandin,Isabelle Mothe-Satney,Xavier Hébuterne

Résumé

Une caractéristique majeure du vieillissement est la sarcopénie liée à l’âge, à l’origine de conséquences négatives en terme de handicap et de morbidité mais faisant aussi le lit de la dénutrition et de la vulnérabilité. À côté d’ingesta protéiques insuffisants, des anomalies du métabolisme protéique sont fréquentes, avec une plus forte extraction splanchnique des acides aminés et une diminution de leur action anabolisante au niveau musculaire, principalement du fait d’une moindre stimulation de la voie de signalisation mTOR. Une augmentation de la protéolyse (via le complexe ubiquitine–protéasome) est impliquée à un moindre degré. Les conséquences de ces anomalies sur les apports en acides aminés sont, en premier lieu, de ne jamais se situer sous le seuil d’apports de 1 g/kg par jour de protéines. L’administration des protéines en bolus ainsi que le recours à des protéines rapides sont des pistes prometteuses. Enfin, l’administration de quantités supraphysiologiques de certains acides aminés, tels la leucine surtout mais aussi la citrulline et l’arginine, permet de stimuler la synthèse protéique, principalement via l’activation de la voie mTOR, et représente une alternative thérapeutique intéressante à comparer aux pistes médicamenteuses.

Consulter l’article »