Dernière mise à jour le 15 mai 2014 par Dr Cécile Loï

Le Chrome et le vieillissement


 

Du fait d’une diminution de la concentration de chrome dans le sang avec l’âge(1), les apports nutritionnels conseillés augmentent, pour compenser (figure 1). Ainsi, ils sont d’environ de 60 µg/j chez l’adulte jeune et atteignent 125 µg/j chez la personne âgée (2). Pourtant la consommation en chrome diminue avec l’âge. Une personne de 70 ans ne consomme en moyenne que 40 µg/j de chrome (3).

C’est pourquoi CITRAGE recommande une complémentation en chrome surtout chez les personnes diabétiques et systématiquement pour toute personne de plus de 60 ans. Il est conseillé de consommer 1 gélule par jours ou suivant les recommandations de votre médecin (jusqu’à 3 / jours). (Voir : Quel est le rôle du chrome)

Figure 1 : Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) et consommation de chrome chez l’adulte sain


Références :

1. Cynober L et al. Apports nutritionnels conseillés chez la personne âgées. Nutr.Clin.Metabol. fevrier 2000; 14 suppl 1:3-60

2. Roussel A-M, Andriollo-Sanchez M, Ferry M, Bryden NA, Anderson RA, Food chromium content, dietary chromium intake and related biological variables in French free-living elderly. Br.J.Nutr.août 2007;98(2):326-331.

3. Davies S, McLaren Howard J, Hunnisett A, Howard M. Age-related decreases in chromium levels in 51,665 hair, sweat, and serum samples from 40,872 patients–implications for the prevention of cardiovascular disease and type II diabetes mellitus. Metabolism. mai 1997;46(5):469‑473.