Dernière mise à jour le 8 janvier 2014 par Dr Cécile Loï

Citrulline


 

La citrulline est un acide aminé non protéique, c’est-à-dire qu’elle n’entre pas dans la composition des protéines. Elle a été identifiée pour la première fois il y a plus de 70 ans à partir de la pastèque Citrullus Vulgaris dont elle tient son nom. La pastèque est la plus importante source naturelle de citrulline connue à ce jour (0,7 à 3,6 g·kg-1 de pulpe selon l’espèce et le degré de maturité1). Elle a pu être isolée mais non quantifiée dans d’autres cucurbitacées telles que le concombre, le melon, la citrouille ou encore la courge. Chez la plupart des mammifères, l’intestin grêle est la principale source de citrulline circulante. C’est à dire que notre intestin produit chaque jour environ 10 g de citrulline.

A la différence des autres acides aminés, la citrulline n’est retenue ni par l’intestin, ni par le foie : elle est donc mise à disposition de tout l’organisme rapidement après son ingestion et peut ainsi agir directement.

C’est en parti pour cette remarquable propriété qu’un groupe de chercheurs de l’université Paris Descartes s’y est intéressé. Ainsi, grâce à leurs recherches, ces scientifiques de l’université Paris Descartes spécialisés dans le vieillissement musculaire ont montré que chez l’Homme :

–   La citrulline est très bien tolérée2
–  Elle a une très grande biodisponibilité, c’est-à-dire que 80 % de la quantité ingérée se retrouve rapidement dans le sang (40 min après son ingestion)3
–   Elle possède une très bonne compliance

C’est ainsi qu’est née l’idée de développer deux produits exclusivement constitués de citrulline de qualité pharmaceutique: un compléments alimentaire MyoCIT ainsi qu’un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales ProtéoCIT.



Références :

1. Rimando AM, Perkins-Veazie PM. Determination of citrulline in watermelon rind. J Chromatogr.A. 17 juin 2005;1078(1-2):196‑200.

2. Moinard C, Nicolis I, Neveux N, Darquy S, Benazeth S, Cynober L. Dose-ranging effects of citrulline administration on plasma amino acids and hormonal patterns in healthy subjects: the Citrudose pharmacokinetic study. Br.J Nutr. avr 2008;99(4):855‑862.

3. Schwedhelm E, Maas R, Freese R, Jung D, Lukacs Z, Jambrecina A, et al. Pharmacokinetic and pharmacodynamic properties of oral L-citrulline and L-arginine: impact on nitric oxide metabolism. Br J Clin Pharmacol. janv 2008;65(1):51‑59.



MyoCIT, complément alimentaire à base de L-citrulline.