Dernière mise à jour le 8 septembre 2015 par Dr Cécile Loï

Les chutes


 

Les chutes représentent 2/3 des accidents et sont la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Chaque année, plus de 2 millions de personnes de plus de 65 ans chutent et un sujet sur deux de plus de 80 ans tombe. Face à ces chiffres, prévenir les chutes chez les personnes âgées est devenu un enjeu de santé publique.

Les chutes surviennent habituellement lors des activités de la vie quotidienne à domicile. L’une des premières zones à risque est la salle de bain avec en particulier la douche et la baignoire. Mais de nombreuses situations peuvent être à l’origine de chutes tel que monter ou descendre un escalier, se prendre les pieds dans un tapis, avoir un mauvais éclairage des pièces de vie.

Selon l’état de fragilité de la personne âgée et la circonstance de la chute, les conséquences peuvent être graves, impliquant une hospitalisation et pouvant conduire à la perte d’autonomie et de qualité de vie.

La baisse de la vision, des troubles de la marche et une réduction de la masse et de la force musculaire sont des facteurs prédictifs du risque de chute. En effet, la sarcopénie (autrement appelée la dystrophie musculaire liée à l’âge), syndrome gériatrique se caractérisant pas une diminution de la masse, de la force et de la fonction musculaires, multiplie par 3 le risque de chutes et 30 % des personnes âgées en institution chutent au cours de leur séjour. Les facteurs à risque de chutes les plus significatifs sont :

• Une chute l’année précédente

• Une difficulté à se lever seul d’une chaise

• Troubles de l’équilibre, troubles de la marche

• Faiblesse musculaire

• Problèmes au niveau du pied

• Trouble cognitifs

• Prise de médicaments psychotrophes

Quelques mesures simples pour aménager l’environnement :

• Faire en sorte que l’éclairage soit suffisamment fort pour qu’il n’existe pas de zones d’ombre sur les trajets

• Dégager des espaces libres

• Supprimer les tapis et tous objets au sol type fils électriques pouvant être à l’origine de chutes

• Si nécessaire installer des barres d’aides et multiplier l’accès aux moyens d’appel.

Des tests simples et faciles à réaliser permettent de rechercher un trouble de l’équilibre et/ou un faible musculaire chez la personne âgée, parlez-en à votre médecin.

Source : La chute du sujet âgé. Conférence de consensus. American Geriatrics Society. Chicago 2001, JAGS, 49 :664-672.


 


La Citrulline un acide aminé exclusif dont l’action ciblée est brevetée.

» Citrulline