Dernière mise à jour le 8 janvier 2014 par Dr Cécile Loï

La sarcopénie, un syndrome gériatrique


 

La sarcopénie est un syndrome gériatrique se définissant comme une baisse progressive et généralisée de la masse, de la force et de la fonction musculaire chez les personnes âgées. Elle peut avoir des conséquences sur la qualité de vie du patient car en augmentant le risque de chutes elle peut conduire à une perte de mobilité et à la dépendance (Cruz-Jentoft, A. et al. 2010).


Qu’est ce que la sarcopénie

La sarcopénie est une pathologie, résultant d’une perte progressive et élevée de la masse, de la force et de la fonction musculaire au cours du vieillissement.

En savoir plus »


Quelles en sont les causes

La sarcopénie est un phénomène multifactoriel complexe. De multiples facteurs, interdépendants, participent au développement et à la progression de la sarcopénie tel que l’augmentation de l’extraction splanchnique, une diminution des apports protéiques …

En savoir plus »


Quelles en sont les conséquences

La sarcopénie est à l’origine d’une détérioration générale de l’état physique se traduisant par une perte de masse et de force musculaire conduisant à une augmentation du risque de chutes, une perte d’autonomie et conduit fatalement à la dépendance.

En savoir plus »


Diagnostic

Le diagnostic de la sarcopénie repose sur l’évaluation de:

• La masse musculaire (quantifiable par des mesures anthropométriques, par impédancemétrie ou absorptiométrie biphotonique (DEXA)

• La force musculaire (estimée par la force de préhension)

• La performance physique (vitesse de la marche, lever de chaise, get-up-and-go).

En savoir plus »


Interview du Pr Stéphane Schneider

A l’occasion des Journées Francophones de Nutrition 2012 le Pr Stéphane Schneider, Médecin Gastroentérologue – Professeur en Nutrition (Nice) et membre du groupe de travail Européen sur la sarcopénie des personnes âgées, nous parle de la sarcopénie.

En savoir plus »


ProteoCIT, pour les besoins nutritionnels en cas de sarcopénie ou de dénutrition, notamment chez les personnes âgées fragiles.

» ProteoCIT