Retrouver nos produits innovants dédiés à la nutrition des seniors

Dysphagie : comment la diagnostiquer?

La dysphagie, ou difficulté à avaler, est un problème médical courant qui peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie d’une personne. Il est essentiel de diagnostiquer la dysphagie de manière précise afin de mettre en place un traitement approprié. Dans cet article, nous examinerons les différents aspects du diagnostic de la dysphagie et les options disponibles.

Image Citrage Dysphagie femme

Introduction

La dysphagie est un symptôme caractérisé par des difficultés à avaler les aliments, les liquides ou même la salive. Il peut être causé par diverses affections médicales et peut affecter les personnes de tous âges. Diagnostiquer correctement la dysphagie est essentiel pour identifier la cause sous-jacente et fournir un traitement adapté.

Qu'est-ce que la dysphagie?

La dysphagie se réfère à la difficulté à avaler, qu’elle soit légère ou sévère. Elle peut être causée par des problèmes structurels ou fonctionnels de l’œsophage, du pharynx ou des muscles impliqués dans la déglutition. Les personnes atteintes de dysphagie peuvent ressentir une sensation de blocage, d’étouffement ou de douleur lorsqu’elles essaient de manger ou de boire.

Causes de la dysphagie

La dysphagie peut avoir de nombreuses causes, notamment les affections neurologiques telles que l’AVC, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques. Les troubles musculaires, tels que la dystrophie musculaire et la myasthénie grave, peuvent également entraîner des difficultés à avaler. De plus, les affections structurelles telles que les tumeurs de l’œsophage ou du pharynx peuvent provoquer des symptômes de dysphagie.

 

Symptômes de la dysphagie

Les symptômes de la dysphagie peuvent varier en fonction de la cause sous-jacente. Les signes courants incluent la sensation de blocage ou d’obstruction lors de la déglutition, la douleur thoracique, les régurgitations, les nausées et les problèmes de digestion.

Diagnostic de la dysphagie

Pour diagnostiquer la dysphagie, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé spécialisé dans les troubles de la déglutition, comme un médecin ORL ou un gastro-entérologue. Le processus de diagnostic peut comprendre plusieurs étapes, telles que :

Évaluation médicale

Lors de la première consultation, le médecin vous posera des questions détaillées sur vos symptômes, vos antécédents médicaux et vos habitudes alimentaires. Il effectuera également un examen physique pour rechercher d’éventuelles anomalies.

Examens médicaux pour le diagnostic

Différents examens médicaux peuvent être utilisés pour évaluer la dysphagie. Parmi les plus courants, on retrouve :

Endoscopie

Une endoscopie consiste à insérer un tube souple muni d’une caméra dans la gorge pour examiner les voies digestives supérieures, y compris l’œsophage et le pharynx. Cela permet de détecter d’éventuelles anomalies structurelles ou inflammatoires.

Étude de déglutition

Une étude de déglutition, également appelée vidéofluoroscopie, est une radiographie spéciale qui permet d’observer le processus de déglutition en temps réel. Cela permet d’identifier les problèmes de coordination musculaire ou les obstructions.

Manométrie œsophagienne

Une manométrie œsophagienne est un test qui mesure les mouvements musculaires de l’œsophage pendant la déglutition. Cela peut aider à détecter les troubles moteurs de l’œsophage qui pourraient causer la dysphagie.

Traitement de la dysphagie

Le traitement de la dysphagie dépendra de la cause sous-jacente. Il peut inclure :

Modifications alimentaires

Dans de nombreux cas, des modifications de l’alimentation peuvent aider à faciliter la déglutition. Cela peut impliquer de prendre des repas plus petits et plus fréquents, d’éviter les aliments difficiles à mâcher ou à avaler, et de privilégier des textures adaptées à la capacité de déglutition.

Rééducation de la déglutition

La rééducation de la déglutition est souvent recommandée pour renforcer les muscles impliqués dans la déglutition et améliorer la coordination. Un orthophoniste spécialisé peut vous aider à pratiquer des exercices spécifiques pour améliorer vos compétences de déglutition.

Traitements médicaux

Dans certains cas, des médicaments peuvent être prescrits pour traiter les affections sous-jacentes responsables de la dysphagie. Par exemple, des médicaments pour réduire l’inflammation de l’œsophage ou pour améliorer la fonction musculaire.

Interventions chirurgicales

Dans les cas graves de dysphagie causée par des obstructions structurelles, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer l’obstacle ou réparer les anomalies anatomiques.

Conseils pour gérer la dysphagie

Outre le traitement médical, il existe des conseils pratiques pour gérer la dysphagie au quotidien. Voici quelques suggestions :

Prenez votre temps pour manger

Mâchez lentement et prenez de petites bouchées pour faciliter la déglutition. Évitez de vous précipiter pendant les repas.

Évitez les aliments difficiles à avaler

Évitez les aliments collants, durs ou secs qui peuvent être difficiles à avaler. Privilégiez les aliments plus doux, les purées et les liquides épais.

Adoptez une posture adaptée

Asseyez-vous droit pendant les repas et gardez votre tête légèrement inclinée vers l’avant pour faciliter le passage des aliments.

Évitez les distractions

Éliminez les distractions pendant les repas, comme regarder la télévision ou utiliser votre téléphone. Concentrez-vous sur votre alimentation et prenez le temps de savourer les aliments.

Restez hydraté

Buvez suffisamment d’eau tout au long de la journée pour éviter la sécheresse de la bouche, ce qui peut rendre la déglutition plus difficile.

Consultez un spécialiste en nutrition

Un nutritionniste spécialisé peut vous aider à élaborer un plan alimentaire adapté à votre condition, en veillant à ce que vous obteniez tous les nutriments nécessaires malgré les difficultés de déglutition.

Alimentation adaptée pour la dysphagie

Une alimentation adaptée est essentielle pour les personnes atteintes de dysphagie. Voici quelques recommandations générales :

Textures modifiées

Selon le degré de dysphagie, il peut être nécessaire de modifier la texture des aliments. Cela peut inclure des aliments mixés, en purée ou en liquides épais. Il existe également des épaississants alimentaires spéciaux pour rendre les liquides plus faciles à avaler.

Aliments riches en nutriments

Veillez à choisir des aliments qui sont riches en nutriments essentiels, même s’ils doivent être modifiés en texture. Cela peut inclure des légumes cuits, des protéines maigres, des fruits en purée, des produits laitiers sans morceaux, etc.

Évitez les aliments à risque

Certains aliments sont plus susceptibles de causer des problèmes de déglutition. Évitez les aliments durs, les morceaux de viande épais, les aliments collants ou les aliments qui s’effritent facilement.

Utilisez des techniques de préparation adaptées

Certaines techniques de préparation peuvent faciliter la déglutition. Par exemple, hacher finement les aliments, les mélanger avec des sauces ou des bouillons pour les rendre plus faciles à avaler.

Prévention de la dysphagie

Bien que certaines causes de dysphagie ne puissent être prévenues, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour réduire les risques :

Maintenez une bonne hygiène buccale

Une bonne hygiène buccale peut prévenir les infections et les problèmes de déglutition associés. Brossez-vous les dents régulièrement, utilisez du fil dentaire et consultez régulièrement votre dentiste.

Évitez les facteurs de risque

Certains facteurs de risque, tels que la consommation excessive d’alcool, le tabagisme et une mauvaise alimentation, peuvent augmenter les chances de développer des problèmes de déglutition. Évitez ces facteurs autant que possible.

Soyez vigilant vis-à-vis des médicaments

Certains médicaments peuvent causer des effets secondaires tels que la dysphagie. Si vous éprouvez des difficultés à avaler après avoir commencé un nouveau médicament, informez-en votre médecin.

Faites de l’exercice régulièrement

Maintenir une bonne condition physique et musculaire peut aider à prévenir les troubles de la déglutition. Faites de l’exercice régulièrement et consultez un professionnel de la santé pour obtenir des conseils sur les exercices spécifiques.

Vivre avec la dysphagie

La dysphagie peut avoir un impact sur votre vie quotidienne, mais il est possible de vivre pleinement malgré ce trouble. Voici quelques conseils pour mieux vivre avec la dysphagie :

Adoptez une approche positive

Acceptez votre condition et travaillez avec votre équipe médicale pour trouver des solutions adaptées. Gardez une attitude positive et recherchez le soutien de vos proches.

Informez votre entourage

Informez votre famille, vos amis et vos collègues de votre condition. Expliquez-leur comment ils peuvent vous aider et les mesures à prendre en cas de problème de déglutition.

Recherchez le soutien d’un groupe de soutien

Rejoindre un groupe de soutien pour les personnes atteintes de dysphagie peut vous permettre de partager votre expérience, d’obtenir des conseils pratiques et de bénéficier d’un soutien émotionnel.

Suivez les recommandations médicales

Suivez attentivement les recommandations de votre équipe médicale, que ce soit en ce qui concerne le traitement, l’alimentation ou la rééducation. N’hésitez pas à poser des questions et à demander des clarifications si nécessaire.

Préparez-vous en cas d’urgence

Envisagez de créer un plan d’action d’urgence en cas de problèmes de déglutition graves. Informez vos proches et votre entourage sur les mesures à prendre et les contacts d’urgence à joindre.

Conclusion

Le diagnostic de la dysphagie est essentiel pour mettre en place un traitement approprié et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. En consultant un professionnel de la santé spécialisé, en suivant les examens médicaux nécessaires et en adoptant des mesures de gestion adaptées, il est possible de faire face à ce trouble de la déglutition. N’oubliez pas de prendre votre temps pendant les repas, d’adopter une posture adaptée et de suivre les conseils alimentaires recommandés.

Si vous présentez des symptômes de dysphagie, il est important de consulter rapidement un médecin. Ne négligez pas ces symptômes, car un diagnostic précoce peut permettre une intervention rapide et améliorer les perspectives de traitement.

Citrage réponds à vos QUESTIONS

Les causes les plus courantes de la dysphagie incluent les troubles musculaires de l’œsophage, les obstructions physiques, les maladies neurologiques et les réactions allergiques.

La curabilité de la dysphagie dépend de la cause sous-jacente. Dans de nombreux cas, une gestion efficace des symptômes est possible grâce à des modifications alimentaires, à la rééducation et à d’autres traitements.

Oui, la dysphagie est plus fréquente chez les personnes âgées en raison de l’affaiblissement musculaire lié au vieillissement. Cependant, elle peut affecter des personnes de tous âges.

Certaines causes de dysphagie ne peuvent pas être prévenues, mais vous pouvez réduire les risques en adoptant une bonne hygiène de vie, en évitant les facteurs de risque et en maintenant une bonne santé générale.

Si vous avez des difficultés à avaler de manière persistante ou si vous ressentez une douleur pendant la déglutition, il est recommandé de consulter un médecin dès que possible pour un diagnostic précis et un traitement approprié.

D’autres questions ?

Hello there
Offre valable uniquement pour les particuliers en France métropolitaine, du 16 février au 4 mars 2024 inclus, limitée à une commande par personne.
Offre valable uniquement pour les particuliers en France métropolitaine et sur toute la boutique, du 16 février au 4 mars 2024 inclus, limitée à une commande par personne et non cumulable avec les points de fidélité.