Dernière mise à jour le 25 juillet 2016 par Dr Cécile Loï

télécharger en pdf (328 K0)


L’objectif du partenariat entre les laboratoires CITRAGE et Abena-Frantex, est de sensibiliser les directeurs d’EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agée Dépendantes), médecins coordinateurs et équipes de soins à l’importance du dépistage et de la prise en charge de la sarcopénie, ou dystrophie musculaire liée à l’âge, au sein de leurs établissements. Le but étant, d’améliorer et de préserver la qualité de vie ainsi que l’autonomie des résidents.

Pour les soignants, les objectifs sont de mieux gérer le temps passé à la prise en charge de la dépendance, et de réduire la consommation de médicaments associée à des complications induites par la dépendance.

Jeudi 23 avril 2015 s’est tenue, au sein de l’établissement « Les Edelweiss » (Neuville St Rémy 59), groupe Floralys, une conférence co-organisée par les deux sociétés dont le thème était « la Sarcopénie n’est plus une fatalité ».
Les Docteurs Christophe Moinard et Cécile Loï (deux des quatre co-fondateurs de la société CITRAGE) ont présenté un de leur produit innovant, ProteoCIT ®, un complément nutritionnel oral constitué à 100% de L-Citrulline (acide aminé), contribuant au renforcement de la masse et de la fonction musculaires chez les personnes souffrant de dénutrition ou de sarcopénie (c’est à dire de dystrophie musculaire liée à l’âge).

Cette soirée a permis de réunir une quarantaine de professionnels de santé : médecins, infirmières, personnel soignant autour de ce sujet d’actualité. Le directeur du groupe Floralys, Mr Didier Cymerman, et le directeur de l’EHPAD Les Edelweiss, Mr Richard Matuszewski, sont particulièrement concernés par le problème et très attachés au bien-être de leurs résidents (snoezelen, balnéothérapie). Pour lutter contre la fragilité et la dénutrition, ils favorisent la déambulation, la prise des repas non « chronométrée » et des aliments sains et variés pour une alimentation plaisir.

Au sujet de la prévalence de la Sarcopénie, ou dystrophie musculaire liée à l’âge, en EHPAD :

Il faut savoir que « chaque personne perd en moyenne 15% de son capital musculaire par décennie ». Le Dr Moinard et le Dr Loï effectuent des recherches scientifiques depuis une vingtaine d’années sur les dangers et conséquences de la dénutrition. Lorsque la fonte musculaire a atteint un seuil critique, la maladie est appelée Sarcopénie, ou dystrophie musculaire liée à l’âge. Selon l’académie nationale de médecine, la sarcopénie touche 20 à 33 % des femmes et 45 à 64 % des hommes de plus de 70 ans vivant à domicile. La prévalence en EHPAD n’est pas chiffrée mais très probablement plus importante qu’à domicile, les résidents d’EHPAD étant des personnes âgées fragiles.