Dernière mise à jour le 1 septembre 2016 par Dr Cécile Loï

La sarcopénie


 

La sarcopénie (ou dystrophie musculaire liée à l’âge) est une maladie caractérisée par une diminution de masse, de force et de fonction musculaire qui expose les personnes âgées à la fragilité1. Elle se traduit dans un premier temps par des difficultés à effectuer des choses simples comme porter ses commissions, monter les escaliers ou faire de longues marches.

Elle est principalement due à des altérations du métabolisme protéique, à des apports protéiques insuffisants et/ou à la sédentarité, mais aussi à des processus neuro-dégénératifs ou à une  diminution de la production et de l’action des hormones anabolisantes2.

La sarcopénie est une maladie qui évolue le plus souvent à l’insu de tous car perdre progressivement son capital musculaire ne provoque pas de douleurs à proprement dites. Différentes études estiment que 25 % des personnes de plus de 70 ans et 40 % des plus de 80 ans seraient sarcopénique3. De plus, selon l’académie nationale de médecine, la sarcopénie touche 20 à 33 % des femmes et 45 à 64 % des hommes de plus de 70 ans vivant à domicile4.

Par ailleurs, une récente étude de 2015 montre que la sarcopénie touche 22 à 44 % des personnes de plus de 65 ans hospitalisées et dénutries ou à risque de l’être, le diagnostic étant incomplet pour la moitié d’entre eux du fait d’une maladie invalidante5.

 


Les conséquences de la sarcopénie

• Augmentation des risques infectieux

• Difficultés à cicatriser

• Augmentation des risques de chute

• Diminution de la qualité de vie

• Augmentation des risques de la durée d’hospitalisation

• Augmentation de la dépendance

• Augmentation du risque de mortalité dans les 3 mois5



Références :

1. Cruz-Jentoft AJ, Baeyens JP, Bauer JM, Boirie Y, Cederholm T, Landi F, et al. Sarcopenia: European Consensus on Definition and Diagnosis Report of the European Working Group on Sarcopenia in Older People. Age Ageing. 7 janv 2010;39(4):412‑423.

2. Rolland Y, Vellas B. La sarcopénie. La Revue de Médecine Interne. févr 2009;30(2) : 150‑160.

3. Boirie Y. Physiopathological mechanism of sarcopenia. J Nutr Health Aging. oct 2009;13(8):717‑723.

4. Rapport de l’Académie Nationale de Médecine de la Commission XIII. Importance du concept de FRAGILITÉ pour détecter et prévenir les dépendances «évitables» au cours du vieillissement. May 14

5. Cerri AP, Bellelli G ,Mazzone A et al., Sarcopenia and malnutrition in acutely ill hospitalized elderly: Prevalence and outcomes. Clinical Nutrition, August 2015;34(4) :745–751


La dénutrition

Elle se caractérise par une perte de poids involontaire de 5 à 10 % sur les 6 à 12 derniers mois par rapport au poids habituel. Elle est principalement causée par des apports nutritionnels insuffisants, un hypercatabolisme et/ou des pathologies digestives. Elle conduit à une fonte de la masse musculaire, à une baisse des défenses immunitaires et à une réduction de l’autonomie liée à une mobilisation plus difficile mais aussi en raison d’un risque de chute augmenté.

En savoir plus »


ProteoCIT, pour les besoins nutritionnels en cas de sarcopénie ou de dénutrition, notamment chez les personnes âgées fragiles.

» ProteoCIT